Tirage au sort

Mesdames, messieurs, c'est Orson Welles au micro, quittant la peau de son personnage pour vous garantir que La Guerre des Mondes n'avait pour unique dessein que de vous divertir. Le Mercury Theatre, à sa manière radiophonique, s'est caché sous un drap blanc et a jailli du buisson en criant « Bouh ! ». En commençant ce soir, nous n'avions pas le temps de savonner vos fenêtres et de voler vos haies de jardin d'ici demain… Nous avons fait de notre mieux. C'est ainsi que nous avons anéanti le monde sous vos oreilles et entièrement détruit la station CBS. J'espère que vous serez soulagés d'apprendre que c'était une plaisanterie et que toutes les institutions sont en activité. Donc, au revoir à tous et, s'il vous plaît, n'oubliez pas pour les jours prochains la terrible leçon de ce soir. Cet envahisseur grimaçant, rubescent et globuleux qui loge dans votre salon est un habitant de la citrouille creuse. Si on sonne à votre porte et qu'il n'y a personne, ce n'est pas un Martien… c'est Halloween.

Orson Welles (La Guerre des mondes)