David Hockney

 

Trop de bleu
Trop de rouge
Ce n'est pas vrai
Trop de jaune
Et de rose
Tu ne ressembles pas
Tu ne respires pas
La vie est glissante comme une savonnette sur un carrelage vernissé et mouillé
Tu transformes la vie en salle de bains
Trop de rouge
Et de vert
Du carrelage partout
Le carrelage du temps
Qui est où ?
Qui fait quoi ?
Il parle et il fume.

Près d'un chat blanc, d'un téléphone blanc, de lis blancs, des gens sont assis
Ils sont assis
Ils sont tous assis
Et les parents devant un autre vase de fleurs
Le maïs ressort un à un ses grains cariés
Des canapés des cousins des fauteuils
Quand ils sont debout ils sont tout raides
Quand ils sont debout c'est de profil de face
Ils sont raides

J'ai mal à tes couleurs

 

Vos réactions ?Retournez à la page d'accueil