HAIKU (peut-être)

Marche dans les rues
A la recherche du 15
De cigarettes d'un épicier arabe


Tu vieilliras quand
Je serai
Mort


Un passage entre
Les lumières et c'est
L'aube


Les braves gens
Meurent tout seuls
Dans les nuits blanches


Que toute cette incompréhension
Ne se résolve pas en
Ces trois mots « Je t'aime »


Ouin ouin ouin
Fait le bébé qui a faim
Mais il ne mange rien


Le biberon
Chantonne gazouille murmure
Quand on ne le regarde pas


Projection de l'étourneau
Rouge vibrante perfore la fenêtre
Ils sont dix mille dans les branches


Poteaux sur jaune
L'horizon dévoilé
Déçoit


La nuit est claire
Les yeux blets de la regarder
Douze places sur le cadran


Häagen Dasz Häagen Dasz
Toute ma vie
Est dans l'impasse


Salle cent-six
Une mouche sombre
Un candidat se noie


Nous sommes venus à pied
Ne cherche pas tes clés
— Copain !


Le sac passe sur la borne magnétique
Carte orange compostée
La demoiselle ne sourit pas


Je pourrais tomber amoureux
Elle a les yeux aussi noirs ouverts
Que fermés


Vos réactions ?Retournez à la page d'accueil