Il fait beau, un peu pâle
Sur l'horizon de collines et d'immeubles quelques nuages à peine rose-jaune se confondent avec le ciel
Un cerisier étale ses fleurs en contre-haut d'un jardin
On se croirait au Japon, dit Roseline
Si on enlevait tout le reste, ajoute-t-elle avec un sourire
Une barrière noire
Des sièges blancs
Le béton nu et les orbites vides d'une résidence en construction rue Beaumarchais
Deux ouvriers bleus et un rouge sur le toit
Le bulbe du palais des sports

Des cimetières (Bel Air, le Crêt de Roch) donnent un grand calme à notre regard
Et les vivants passent brièvement sous nos fenêtres avec du bruit et leurs voix

Sac à provisions au bout du bras, une femme a volé une fleur sur l'arbre

 

30 mars 1989

Vos réactions ?Retournez à la page d'accueil