Hier soir Roseline a cru perdre les eaux
Nous avons appelé une voiture-taxi
Et nous sommes partis clinique Michelet
L'infirmière de garde l'aida à s'allonger
Sur un de ces grands lits assez peu confortables
Et que l'on nomme ici des tables de travail
A l'aide de courroies elle fixa ensuite
Sur le ventre ballon un micro un témoin
Nous entendions battre amplifié le coeur
Du bébé sous la peau c'était très émouvant
(Car la technique montre l'inexplicable nu)
bien inquiétant aussi A côté des battements
Je voyais s'inscrire sur le lent déroulant
La trace sinueuse et vraie des contractions
Personne ne savait même l'intéressée
Si son accouchement venait de commencer
Je le lui demandais en surveillant la courbe
(Ça vient de redescendre et tu peux expirer)
Elle avait déjà eu des contractions semblables
Pas si régulières sans doute et pas si fortes
Nous nous interrogions, tournant un peu en rond
Et elle dans sa tête et moi autour du lit
Le docteur Fargier vint regarda le papier
Et dit en souriant après auscultation
Vous n'accoucherez pas ce soir rassurez-vous
(Je ne comprenais pas en quoi la perspective
De revenir plus tard était si rassurante)
Il nomma l'incident faux début de travail
C'était assez courant nous renvoya chez nous
Nous donnant rendez-vous dans les quarante-huit heures
Nous allâmes à pied jusqu'aux arrêts de bus
De la place Dorian A chaque contraction
(Elles persistaient les bougres et lui coupaient le souffle)
Nous marquions un arrêt d'une ou de deux minutes

Vos réactions ?Retournez à la page d'accueil